documents pour agir

Publié le par collectif-oin-plaineduvar

La pétition du collectif. A faire signer autour de vous et renvoyer à "collectif oin - 44 avenue du bois de cythere - 06000 Nice"

 

 

 

PLAINE DU VAR EN DANGER

 

PETITION

  1. pour l’arrêt immédiat des projets à venir ou en cours sur l'O.I.N Plaine du var

  2. pour exiger un débat citoyen sur l’O.I.N Plaine du var

 

Le projet qui rendra exsangue les Niçois et les habitants de la CUNCA future métropole:

Ou comment virer les petits et moyens revenus de la cote d’Azur et ne garder que les plus riches:

Augmenter nos impôts déjà outrageusement élevés pour construire un bloc de béton destiné à la recherche du "BIEN ETRE".


Le port de st Laurent et du Cros de Cagnes : ruiner les 50 pécheurs pour permettre d’accueillir des bateaux pour la Corse encore plus gros. Augmentation du trafic pour des touristes qui ne feront que passer..Dévier l'embouchure du Var, qui alimente actuellement en plancton et autres nutriments des espèces protégées. Agrandir l'aéroport et la jonction avec la gare et le tram, cela implique la construction d'énormes tankers de kérosènes,et en cas de crues du Var, la catastrophe de l'Erika nous semblera une peccadille dans notre belle Méditerranée.

Le déplacement du MINvers la Gaude génèrera un grand traffic (pollution atmosphérique et sonore) là où l’emplacement de l’actuel permet du ferroutage.: Où sera le bien être?


Le Grand Stade:un Gouffre financier pour le contribuable : 245 millions € de budget initial payable par le contribuable sur 27 ans et 5 mois, ce qui nous coûtera par personne plus de 600€ pour commencer. le plus coûteux de tous les stades pour l’UEFA de 2016 (source Magazine Capital juin 2011). A ajouter les 60 millions d'euros de la voie de 40 mètres. Le bénéficiaire est l'entreprise privée Vinci. De plus, Et le partenariat public privé choisit pour cette opération assure au partenaire (Vinci) une rémunération minimum même si la fréquentation du stade pour les matches de foot n’est pas à la hauteur des 35.000 places , notamment en cas de relégation en Ligue 2. C’est la collectivité ( c'est-à-dire le contribuable ) qui prendra à sa charge le manque à gagner. Le partenariat public-privé du grand stade est un emprunt à taux variable donc qui implique d'énormes risques financiers, en n’omettant pas nos concitoyens honteusement expropriés, et ainsi que d’autres impôts sur 99 ans pour les diverses projets immobiliers.

A Nice, il n'y a qu'un stade, celui du RAY et 55 millions d'euros pour sa réhabilitation!!!

 

Des milliers de logements jusqu'à st Martin du Var, alors qu'à Nice Côte d'Azur, il y a 25000 logements vides à l'ANNEE.

 

Les entreprises délocalisées, qui en temps de crise économique mondiale seront très utiles alors qu'il y a déjà des dizaines de bureaux à louerà st Augustin et que les commerces de première nécessité à Nice ne cessent de mettre la clé sous la porte.

 

NOUS EXIGEONS la préservation des terres agricoles car nous sommes actuellement à 10 % de souveraineté alimentairec'est à dire qu'en cas de pénurie, pour une raison ou une autre, nous ne pourrons subvenir à l'alimentation de 10 personnes sur 100, contre 100 % en 1940.

NOUS EXIGEONSla protection de la biodiversité : les zone Natura 2000, protégées par la législation européenne sur les habitats, seront inévitablement impactée par les aménagements de la plaine du Var et des coteaux, ce qui met en danger la faune et la flore".

NONà la pollution de la nappe phréatique du Var qui alimente chaque jour plusieurs centaines de milliers d’habitants.

 

Ce projet pharaonique a été élaboré selon des principes d'aménagement vieux depuis plus d’un demi siècle, il n’a rien d’innovant et d’écologique. Nos besoins et nécessités ont évolués depuis, et ce serait une atteinte à notre sécurité alimentaire que de bétonner les dernières terres fertilesque nous ayons l’immense chance d’avoir. Nous demandons à nos élus d’écouter la voix du peuple qui demande une concertation publiqueet l’arrêt immédiat des travaux.

Les populations du périmètre OIN doivent être associées aux projets et décisions qui les concernent.

Pour plus d’amples informations, contactez le « collectif oin plaine du var pour un débat citoyen » : collectifoinplaineduvar@gmail.com

http://collectif-oin-plaineduvar.over-blog.com

44 avenue du bois de cythere 06000 Nice

 

 

  1. Pétition pour l’arrêt immédiat des projets à venir ou en cours sur l'O.I.N. Plaine du var

  2. pour exiger un débat citoyen sur l’O.I.N. Plaine du var

 

NOM

PRENOM

COURRIEL/ADRESSE

SIGNATURE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour plus d’amples informations sur les projets, contactez le collectif oin plaine du var pour un débat citoyen : collectifoinplaineduvar@gmail.com

http://collectif-oin-plaineduvar.over-blog.com

 


 Tract n°1 (distribué lors du conseil municipal du 22 juillet et sur les marchés)

 

 

 

O I N , GRAND STADE :

POUR UN DÉBAT CITOYEN

 

Le projet du Grand Stade, la première opération labellisée d'envergure O.I.N. (hormis Nice Méridia) est emblématique de la manière dont est menée l'Opération d'Intérêt Nationalde la basse vallée du Var : absence de démocratie, enquête publique déguisée, pas de vision à long terme, opacité sur l'intégralité du projet, etc...

 

La population s'interroge et s'inquiète sur le devenir de la plaine du Var. Des citoyens et citoyennes ont décidé avec des associations de se constituer en Collectif pour exiger un débat public citoyen.

 

Pour le Collectif "O.I.N. Plaine du Var, pour un débat citoyen", ce Grand Stade est inacceptable pour plusieurs raisons : il n'est pas justifié sur le plan sportif, dangereux et opaque financièrement et anti-écologique par son emplacement et par la manière dont l'étude d'impact a été menée, étude jugée insuffisante par l'autorité environnementale. Les réponses apportées par le commissaire enquêteur ne nous satisfont pas mais ne sont que des redits du dossier. Pour notre collectif l'avis motivé est issu d'un travail bâclé qui ne reflète pas la réalité des dires déposés.

 

Sur le plan sportif, ce projet de Grand Stade est complètement surdimensionné (35 000 places alors que la moyenne cette saison au Ray était de 8000) : il était beaucoup moins coûteux d'agrandir et de moderniser sur place le stade du Ray, comme le souhaite la majeure partie du public du Ray.

Sur le plan financier, ce projet est irresponsable : le choix d'un partenariat public/ privé (engagé pour 27 ans et 5 mois !) est juteux pour l'entreprise Vinci mais ruineux pour les contribuables.

 

Ce Grand Stade est en vérité un projet commercial : la place réservée aux commerces dans l'enceinte du stade est démesurée (29 000 m2).

 

D'autres utilisations sont prévues (pour les concerts)... mais il existe déjà une salle de concert à proximité avec une capacité d'accueil suffisante ! Il s'agit donc d'une mise en concurrence aberrante des structures existantes.

 

Ce projet est également inacceptable sur le plan écologique

 

Non seulement il serait construit sur des terres fertiles, les dernières en zone plane de notre département, mais les voies d'accès (notamment celle de 40m de large dont l'enquête publique est en cours) détruiront de nombreuses terres agricoles et condamne à l'expropriation des paysans-ne-s.

Ce ne sont ni les corridors "verts", ni les aménagements paysagers qui compenseront cette perte irrémédiable !

La volonté d'attractivité permanente liée aux commerces augmentera massivement le flux de circulation des véhicules avec les nuisances sur les populations et l'environnement que cela implique.

Curieusement, ce Grand Stade serait en zone prétendument non-inondable d'après le récent Plan de Prévention des Risques d'Inondations, ce dont on peut douter fortement.

Enfin, ce projet ne respecte pas, contrairement à ce qui est prétendu, les zones Natura 2000 et la biodiversité sera touchée.

 

Il s'agit bel et bien d'un choix exclusivement économique au détriment de l'écologie et du bien public.

 

 

 

 

 

Appel du collectif

« O.I.N. Plaine du Var, pour un débat citoyen »

 

L'O.I.N (opération d'intérêt national) Eco-Valléeest un projet qui prévoit sur 30 ans l'aménagement de la plaine du Var sur une superficie de 10 000 ha.

Ce projet est coordonné par un Établissement Public d'Aménagement (E.P.A.)qui est chargé de produire les études préalables, de définir les futurs aménagements et de mettre en œuvre leur réalisation.

L'Opération d'intérêt National de la basse vallée du Var a été créée par décret du gouvernement afin que l'Etat puisse décider de tout. Par conséquent cela n'impose pas de concertation des citoyen-nes des communes concernées. Or l'Opération d'Intérêt National de la basse vallée du Var veut traiter notre territoire comme une vitrine économique et financière.

Nous sommes conscients qu'il faut un aménagement du territoire mais il doit être écologique et non économique Des associations et des citoyen-ne-s se mobilisent depuis des années pour préserver la plaine du Var. Notre collectif souhaite créer une cohésion des associatifs et des citoyen-ne-s sur le périmètre de l'O.I.N. et au-delà avec pour point d'ancrage l'exigence d'un débat public et comme moyen des actions légales mais aussi symboliques.

 

La Plaine du var est notre bien commun.

  • Notre agriculture : la plaine du Var est l'une des rares zones planes du littoral qui permettrait de maintenir mais aussi d'installer une agriculture de qualité, pouvant répondre à une demande croissante de fruits et légumes produits localement et dans le respect de l'environnement. Cela répondrait au besoin de maintien des terres fertiles. Nous souhaitons que les zones de pêches artisanales au niveau du littoral soient maintenues.

  • Notre biodiversité : elle représente une zone extrêmement importante pour de nombreuses espèces d'oiseaux qui utilisent l'embouchure et la partie basse du lit du fleuve à différents stades de leur cycle de vie dont la migration, l'hivernage et la reproduction. Nous avons huit zones classées « Natura 2000 » sur le périmètre de l'O.I.N.

  • Notre eau : Elle renferme une nappe phréatique d'une importance majeure pour l'approvisionnement en eau potable de plusieurs centaines de milliers d'habitants. En outre, un risque de forte crue du fleuve existe sur cette zone : endiguement, constructions dans le lit majeur, urbanisation intensive et artificialisation accrue du sol augmentent encore ce risque.

 

L'Opération d'intérêt National, injustement appelée Eco-Vallée, ne nous convient pas car :

  • elle privilégie des projets mercantiles

  • elle ne respecte pas le code de l'environnement

  • elle est centrée sur une seule attractivité : l'attractivité économique

  • elle revêt une totale opacité sur les projets

  • elle implique un manque flagrant de démocratie

  • elle nous impose un aménagement du territoire sans concertation

 

Notre Collectif vise au rassemblement des associatifs et citoyen-nes qui se reconnaissent dans ces engagements, en précisant que chaque association préserve son indépendance. Nous voulons :

  • plus de démocratie en exigeant une totale transparence sur les projets

  • le respect du principe de souveraineté alimentaire

  • la préservation de notre cadre de vie

  • défendre une autre attractivité, notamment agricole et basée sur la préservation du patrimoine naturel

  • une implication des citoyennes et citoyens

  • exiger un aménagement réellement écologique du territoire

  • que les déplacements doux soient privilégiés dans le respect de la biodiversité

  • la préservation de la faune et la flore du site

 

Les populations du périmètre OIN doivent être associées

aux projets et décisions qui les concernent.

 

Pour tout contact : collectifoinplaineduvar@gmail.com

 

Premiers signataires: Les Perdigones, NICEA, Demos Kratos, Pour un développement concerté de la plaine du Var, ADHEC, APHEC, Ecologissons, Ecolongo,Aqui Sien Ben, Pastre barbet Nissart, GIR Maralpin, Collectif des terres fertiles, Coordination O.I.N ? non merci !, Confédération paysanne 06, ADEAR 06, Estéron Environnement, Estéron Oai, CEN PACA, ATTAC 06

 

TRACT n°2

 

tractnew.jpg

TRACT n°3

 


  recto_carte_postale.jpg

verso_carte_postale_duflot.jpg

Tract action second tour législatives 2012

tract_oin_legislatives.jpg

 

 

 

 

 

 

Publié dans DOCUMENTS

Commenter cet article