Saisine de Mme Duflot sur l'O.I.N. Plaine du Var

Publié le par collectif-oin-plaineduvar

Comme annoncé dans l'une de nos réunions,

et puisque le directeur de cabinet de Mme Duflot nous avait promis de venir sur la plaine du var et que nous ne l'avons pas vu,

nous avons décidé de saisir Mme Duflot, ministre du logement, de l'égalité des territoires et de la ville, sur l'urgence d'intervenir sur l'O.I.N. Plaine du var.

 

Voici notre lettre, envoyée en R-AR, AR reçu le 27 novembre 2012 :

 

 

Madame la ministre Cécile Duflot

ministère de l'égalité des territoires, du logement et de la ville

La Grande Arche
92055 La Défense Cedex

Madame la ministre,

 

Dans le cadre des suites de l'entretien avec votre cabinet ministériel – Mr Archimbaud Jacques – nous vous relançons afin d'assurer une intervention prochaine de votre ministère sur le projet « O.I.N. Plaine du var » sur la commune de Nice dans les alpes maritimes.

 

La plaine du var étant un lieu unique à préserver en raison de son patrimoine agricole, de sa ressource en eau et de sa biodiversité, nous vous alertons à nouveau sur les dangers liés à l'artificialisation forcée des sols.

 

Nous avons donc des demandes urgentes et vous les soumettons à nouveau afin que vous puissiez aussi prioriser vos interventions, car nous sommes conscients que votre ministère ne peut pas intervenir sur tous les projets en même temps :

 

  1. La sanctuarisation des terres fertiles de la plaine du var est une priorité : nous demandons leur sanctuarisation en raison de leur qualité exceptionnelle : ces terres se retrouvent dans l'ancien lit majeur du var. Elles sont situés sur une plaine alluvionnaire et , à ce titre, elles peuvent fournir trois à quatre récoltes par an.

  2. Le changement de gouvernance au sein de l'Etablissement Public d'Aménagement : il est anormal que Mr Tordo, par ailleurs adjoint aux finances de Christian Estrosi, soit toujours à sa tête. Cet organisme est censé représenter l'Etat et la personne qui est à sa tête représente l'ancien gouvernement.

  3. Il faut impérativement bloquer le déplacement du Marché d'Intérêt National : il est actuellement connecté au Fret alors que là où Mr Estrosi et consort projettent de le déplacer, il n'y aura aucune connexion au fret par voie ferrée, qui plus est les voiries seront insuffisantes pour acheminer les poids lourds au M.I.N.

  4. Il faut absolument annuler le projet de la voie « des 40 mètres » qui est actuellement la projection d'un aspirateur à voiture qui vise à rajouter une voirie supplémentaire et inutile dans une plaine du var déjà endommagée par le mitage. Le démarrage des travaux s'est fait de manière totalement illégale, nous avons réuni les preuves avec France Nature Environnement et Anticor.

  5. Il faut impérativement bloquer le projet d'extension offshore du port de plaisance de saint laurent du var. Ce projet vise à agrandir le port de plaisance de saint laurent du var sur l'embouchure du var, bloquant ainsi l'accès du flux du fleuve à la mer et augmentant dangereusement le risque de crue meurtrière. Mais aussi, ce port va endommager de manière irréversible la faune et la flore sous-marine dans une zone classée « Zone de Protection Spéciale » et tuer le petit port de pêche artisanale du Cros-De-Cagnes qui fait vivre 40 familles de pêcheurs et dont les enfants reprennent l'activité.

  6. Nous insistons aussi sur les P.L.U. En cours : Saint-Laurent-du-var, Levens, Carros et La Gaude, où les irrégularités se multiplient, la DREAL et la DTTM donnent des avis défavorables et pourtant ils vont être mis au vote au conseil métropolitain ou l'UMP est majoritaire. Ces P.L.U. Laissent libre court à l'urbanisation en dépit des terres arables et fertiles et de ce que nous avons énoncé ci-dessus.

Nous sommes conscients que nous se sommes pas les seuls à vous solliciter mais nous insistons sur l'urgence de la situation actuelle, et le fait que la majorité départementale et métropolitaine avance à grands pas dans un déni total des lois en vigueurs et de la démocratie, endettant le contribuable grâce à des emprunts dont la toxicité sera imprévisible.

 

Nous sommes ainsi dans l'urgence et espérons que vous répondrez favorablement à notre demande.

 

Bien à vous,

 

Nadège Bonfils

coordinatrice du collectif « O.I.N. Plaine du Var : pour un débat citoyen ».

0615907209

44 avenue du Bois de Cythere

06000 Nice

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article