Le grand stade dans les mains de la justice: 5 ans de travail collectif

Publié le par collectif-oin-plaineduvar

~~Nous avions saisi les ministères à plusieurs reprises sur l'affaire du grand stade , sur le dossier financier plus précisemment : plusieurs courriers avait été envoyé à Mr Moscovici et Mme Lebranchu. Cette dernière nous avait remercié de l'avoir alerté et avait transmis le dossier à la cour des comptes. Nous avions par ailleurs saisi la Mission d'Accompagnement des Partenariats Public Privé sur ce dossier notamment concernant les rapports de cette mission qui; malgré un rapport avec avis plutôt positif, pointait du doigt le manque de transparence financière sur les risques. De plus, dans une étude comparative, la MaPPP estimait le coût du grand stade à presque un demi-milliard

Avec Anticor et l'Audit citoyen de la datte (commission emprunts toxiques) nous avions pointé du doigt les emprunts à taux variables et le fait que le remboursement de l'emprunt du PPP était garanti par le PIA Grand Stade (Nice One) alors que celui ci n'avait pas vu le jour. De même la ville de Nice avait demandé d'assumer un risque trop important, étant donné que la circulaire interministérielle de 2008 interdisait de souscrire à des emprunts spéculatifs.

Cela a valu à Séverine Tessier ex-porte parole d'Anticor une plante en diffamation. Nous voyons pourtant que le rapport de la CRC confirme nos propos et par la même ceux de Mme Tessier. Pourquoi Mr Estrosi a-t-il porté plainte contre Mme Tessier (avec l'argent du contribuable) juste avant les municipales ? Etait-ce un simple "coût médiatique" ?

Nous nous félicitons donc de se rapport de la CRC et . Nous souhaitons de même que le parquet national financier aille au bout de son enquête et qu'elle mette en accusation les personnes ayant signé ce PPP ou ayant contribué à sa signature et son vote. Anticor fait actuellement les démarches pour entrer dans la procédure auprès du parquet et rappeler les soupçons sur le volet pénal

. Comme dans nos nombreux courriers nous souhaitons - des sanctions à l'encontre des élus qui ont fait voter ce PPP, associant les niçois de fait à une prise de risque inconsidérée et illégale sur le dos des deniers publics - la mise sous tutelle financière de la ville de Nice - un droit d'accès sur le suivi de la procédure pour que chacun puisse y apporter ses annotations ou compléments Nous faisons confiance au parquet national financier et a la CRC quant au suivi de la procédure.

Le Grand Stade est un projet inutile, illégal et coûteux pour le contribuable.

Commenter cet article